Du Claude antique au « Claude Quantique », une installation de l’artiste visuel César Henao au Nartex de Vaison-la-Romaine 

Vernissage lundi 30 mai 2022. 20h

Vaison-la-Romaine inaugure le 30 mai 2022 sur le belvédère du site antique de la Villasse, l’installation d’une statue de l’empereur Claude, réplique d’un modèle en bronze exposé à Martigny. Le mécène valaisan Léonard Gianadda, en lien avec les autorités locales et le soutien du maire Jean-François Périlhou, est à l’initiative de ce projet qui rapproche ainsi les deux villes jumelles. À l’occasion de cet événement, César Henao propose une double intervention artistique : un disque de métal autour de la statue de l'empereur Claude installée le 30 mai 2022 et une vidéo dans l' espace d’arts visuels Nartex. Son installation vidéo « Claude Quantique » rappelle en images la dimension politique de l’empereur Claude qui a intégré les élites gauloises aux décisions du Sénat romain. 

Associant dans son installation l’intérêt et le regard que le mécène Léonard Gianadda porte sur cet empereur, l’artiste délivre, grâce au concept de l’intrication, un « Claude Quantique » réactualisé à travers des plans séquences originaux, des sons et des simulations 3D.

Préparation par les services techniques de la ville de Vaison-la-Romaine des fondations du disque en métal imaginé par l'artiste César Henao, dans le cadre de l'installation de la réplique de la statue de l'empereur Claude de Martigny prévue le 30 mai 2022, près du site antique de la Villasse.

INAUGURATION
DU NARTEX

INAUGURATION
DU NARTEX

Inauguration du Nartex, le 13 juillet 2021, en présence de Léonard Gianadda et de Jean-François Périlhou, maire de Vaison-la-Romaine.

Extrait vidéo de Martine Bethencourt Scherer

PERFORMANCE
VISUELLE ET SONORE

Samedi 11 décembre 2021

Voyage aux tambours de Vincent Liaudat

en vibration avec les oeuvres picturales

de César Henao.

Camera sonore

Perspective d’une performance

au Nartex

Entrer en résonance avec la vibration originelle de l’univers, telle est l’intentionnalité de l’œuvre vidéo de César Henao. Dans le champ oscillant d’images puisant dans le répertoire de ses Infinitisations, l’artiste convoque les formes privilégiées de son imaginaire nourri de sa recherche sur la

« singularité de l’être » et de la « singularité gravitationnelle des trous noirs ». Par un effet plongeant de la caméra au cœur de la singularité, l’effet optique électrise le mouvement excité des ondes picturales et nous renvoie à la dimension des cordes vibrantes de la matière dans le cosmos.  La création de César Henao met en scène d’hallucinantes visions gyroscopiques, comme autant de rêves chamaniques révélés dans la pulsation primordiale des tambours de Vincent Liaudat. Ce dernier, lancé dans un « corps-à-ondes » libre invite le public à une intense communion vibratoire dont la gravité émotionnelle tend la perception de cette « Camera sonore » au point de rupture de notre position d’équilibre…

Philippe Turrel